Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 07:00
Dans la nature, les ongles des oiseaux s'usent d'eux-mêmes par leurs nombreuses activités. En captivité, ce n'est pas toujours le cas, et son maître doit veiller à ce qu'ils ne soient pas trop longs. En effet, s'ils le sont, l'oiseau sera gêné dans l'utilisation de sa patte (marche, se tenir à une banche, …).
Pour se faire, pas besoin d'outils spécialisé, un simple coupe-ongle d'humain ou un petit ciseaux à bout rond suffit. Si vous le souhaitez, vous pouvez désinfecter l'outil en le passant rapidement sur une lame, et vous le laisserez alors refroidir avant de vous en servir.
La coupe en elle-même peut demander un peu d'entraînement, surtout si l'oiseau n'est pas très coopératif. Au début, faites-vous aider. Une personne tient l'oiseau immobile (avec des grand si elle craint les morsures) et un autre s'occupe des ongles. Pour ma part, j'opère seul, la calopsitte est sur mon genou, immobilisé par une main en coupe sur le dos et les ailes. Au bout de plusieurs séances de manucure, l'oiseau comprendra que moins il bouge, plus ça se fera vite, et finira donc par se tenir à peu près tranquille.
Mais attention à n pas couper l'ongle trop court ! Il ne faut pas le faire saigner. Si vous avez une calopsitte aux plumes blanches, ses ongles sont clairs, et on peut voir le vaisseau sanguin. Servez-vous en comme repère pour vos autres oiseaux plus foncé, et coupez bien en dessous.
undefined

Partager cet article

Repost 0
Published by Sombrelün - dans Habitat
commenter cet article

commentaires

Rechercher

Musiques

undefined

Vidéos